Récapitulatif de la semaine 4 – Le Blog du Burgerpass

 

Des burgers, des burgers, c’est le Burgerpass !

Chaque jour à 11h00, un chapitre sur la création du Burgerpass, le passeport découverte des burgers gourmets. Voici le quatrième et dernier récapitulatif de la semaine. La vente de l’édition 2018 débute le jeudi 7 décembre 2017 !

#Burgerpass #Onaladalle

Les trois récapitulatifs précédents :

Chapitre 15 : Le Beefore Burgers’n More à Martigny

 

En plein cœur de la ville de Martigny, le Beefore Burgers’n More propose des créations pour tous les goûts et à base de produits très locaux. Laurent se présente sur son site internet : « Petit artisan du hamburger, nous privilégions des produits frais et locaux avec lesquels nous réalisons de délicieux burgers classiques et créatifs. Notre steak est élaboré par une boucherie valaisanne et notre bun confectionné par un boulanger de la région. Nous travaillons « à la minute » afin de vous garantir un burger de qualité. »

Même si c’est la description imaginée par l’équipe, nous ne sommes pas d’accord avec eux pour deux raisons. La première est que nous trouvons que Laurent est un grand artisan, non par la taille, mais par la passion qui l’anime. Deuxièmement, il n’est pas fait mention des créations du moment et vous devriez voir quelle créativité il y a dans ces recettes-là !

Un petit établissement avec un grand artisan qui propose des burgers pour les petites et les grandes faims. Ajoutons également que notre créateur est un amateur de street art averti et que ses murs sont ornés d’œuvres de Shepard Fairey – le fameux créateur de Obey. Nous pourrions presque dire que « Quand le bon goût déborde de l’assiette, au Beefore, il se retrouve contre les murs… ».

Voici quelques-unes des créations proposées pas notre partenaire :

 

 

Chapitre 16 : Les partenaires éphémères

 

Durant ces deux dernières années, nous avons accueilli des partenaires éphémères dans la communauté du Burgerpass. Notre but était de vous faire découvrir nos coups de cœurs tout au long de l’année. Nous vous donnions la possibilité de vous surprendre et d’ajouter une valeur supplémentaire inattendue à votre Burgerpass.

 

L’enfer est pavé de bonnes attentions

 

Dans un projet, il y a des formules qui fonctionnent bien et d’autres, un peu moins … C’est le cas des partenaires éphémères ! Hé oui, pourtant cela partait d’une bonne intention. L’idée de vous faire découvrir des partenaires surprise durant l’année paraissait bonne mais, dans la pratique, cela a très peu fonctionné.

Vous avez peut-être remarqué leur emplacement dédié en bas de votre Burgerpass dans la zone grise ? Si ce n’est pas le cas, ne vous en faites pas, peu de burgerlovers ont fait attention à ce détail. Problème de communication, le fait de ne pas avoir une liste à jour, nous avons tout tenteé pendant deux ans pour faire fonctionner cette formule, mais rien à faire. De plus, nous vous avons annoncé six partenaires éphémères par année, soit douze nouveaux lieux à visiter en deux ans – vous les avez testés ? Pour avoir discuté avec ces restaurateurs, nous savons que la réponse est en grande majorité non 😊

« Le têtu s’obstine, l’opiniâtre persévère ; la différence se mesure au résultat »

 

Les partenaires éphémères en 2018

 

Vous l’avez bien compris, nous avons décidé d’enlever cette formule car elle était très peu utilisée. Nous sommes désolés pour les quelques burgerlovers fans de ce concept ! Et pour nous faire pardonner, nous avons trouvé une nouvelle solution !

Encore mieux, encore plus remplie de bonnes intentions !

Nous vous dévoilerons cela dans quelques jours.

En attendant, vous pouvez consulter les partenaires éphémères 2017 en vous rendant sur la page partenaires.

Vos remarques en commentaires sont appréciées 🙂

 

 

 

Les résultats de cet événement

 

Ce jour-là, nous avons reçu bien plus que nous pouvions donner et cela fait chaud au cœur de voir tant de personnes avoir un intérêt pour notre bébé, dont la gestation a été longue et pleine de rebondissements. Nous vous avons déjà mentionné Lukas dans le premier paragraphe, Jonas en a parlé dans sa chronique Quoi de neuf ?, Laurent du 24Heures est également venu couvrir l’événement et il nous a gratifié d’un super article. Enfin, Cyrielle nous a racontés au travers du blog de la Chouquette quelques temps après.

C’est donc avec étonnement et un sentiment de réussite que nous terminions notre premier point presse. En appliquant un peu ce que nous avions vu en cours de communication et en ajoutant beaucoup de sincérité, nous sommes parvenus à faire parler de notre projet.

 

Et la vente

 

C’est quelques jours après notre point-presse que nous avons enfin vendu les Burgerpass 2016 – 1ère édition du nom. Le choix s’est porté sur un site de vente aux enchères inversées. C’était avec le soutien de leur structure administrative que nous avions pu mettre en place le projet au départ. Le prix de départ commençait à 99 CHF et descendait avec le temps. Chacun pouvait mettre le prix qu’il voulait et si l’enchère descendait jusqu’à celui-ci, l’enchérisseur remportait son Burgerpass au prix voulu. Le but était de trouver, avec l’aide de toute la communauté et de ce système, le prix idéal pour notre produit. Celui-ci a été fixé à 70 CHF par l’ensemble des enchérisseurs et nous l’avons finalement vendu à 60 CHF. Malheureusement, pour certains, cela n’avait pas été clair et ils ont abandonné, pensant que nous voulions le vendre à 99 CHF.

 

La tension et le résultat

 

Quelques minutes avant la vente, nous étions tous très nerveux. Voir le résultat de plusieurs mois de travail est toujours stressant. C’est comme lorsque vous rendez un travail final et qu’il est décisif pour valider vos années d’études. En plus sympa et moins académique cependant.

3, 2, 1 …. Il est 11h00, la vente débute et nous voyons vite 200, puis 300, puis 500, etc. personnes connectées. Des enchères à tous les prix, l’algorithme recalcule au fur et à mesure le prix optimal, c’est l’euphorie, nous voyons plus de 1000 connections en quelques minutes de toute la suisse romande. Génial !

 

Le drame

 

…. Et bam ! Un mauvais clic de l’un de nous, c’est le drame, le système crashe. Les mails commencent à affluer, nous réconfortons le coupable, les erreurs, ça arrivent et ce n’est pas la première du projet, loin de là.

Quelques minutes et une toute petite tonne de mails d’internautes impatients plus tard, l’enchère redémarre et nous sommes soulagés. Nous laissons tourner le tout tranquillement, nous avions prévu des burgers maisons au bureau. Faut pas déconner, même si c’est le jour de la vente, nous devons manger. Et s’il vous plaît, notre plat préféré !

La tension retombe petit-à-petit et nous sommes de plus en plus soulagés de voir que ces mois de dégustations et de travail n’étaient pas vains. Même si les heures de travail ont été conséquentes par rapport aux résultats des ventes, quand on aime, on ne compte pas !

Au final, malgré ces petits soucis, l’ensemble de la vente a remporté un franc succès et nous avons pu vendre 450 Burgerpass lors du lancement uniquement.

 

Chapitre 17 : The Burger Terrasse

 

Benoit et Natalia ont ouvert en 2015 The Burger Terrasse. Leurs burgers sont préparés avec des produits régionaux et servis avec un petit de vin du cru ou une bière brassée par des artisans locaux passionnés par leur métier !

Leur concept

 

Le plus simple reste de leur laisser la parole :

« L’idée est de créer à Anzère un petit restaurant / lounge sympa, avec une équipe jeune et amicale dans une ambiance chaleureuse et cosy. Une bonne musique, un joli choix de tapas maison, la gentillesse du personnel feront de l’heure de l’apéro un rendez-vous incontournable ! Que ce soit en famille ou entre amis, vous y partagerez d’agréables moments en dévorant un burger préparé avec des produits régionaux, en sirotant un petit verre de vin du cru ou une bière brassée par des artisans passionnés du coin. Notre but est de promouvoir ces producteurs et le savoir-faire de la région. Nous mettons tout notre cœur à confectionner les meilleures recettes possibles avec leurs produits pour vous en faire profiter à des prix raisonnables. »

L’équipe du Burger Terrasse, source site internet : www.theburgerterrasse.com

 

Voici quelques-unes de leurs créations en image :

 

 

Chapitre 18 : L’édition 2017 du Burgerpass

 

Nous voici arrivés au terme du récit de la première édition du Burgerpass et il est temps de préparer l’édition du Burgerpass 2017.

 

Résumé flash

Plusieurs événements sont survenus durant l’année 2016 et nous avons accueilli des guests de marque au travers de la formule éphémère (les cases grises en bas du Burgerpass). L’équipe a perdu certains de ses membres en début d’année 2016 puisque le projet ne peut pas faire vivre tout une équipe. Néanmoins, nous avons continué à tenir nos engagements en créant de la visibilité autour de nos partenaires et en répondant à vos questions, bande de communauté géniale ! Nous avons aussi posé des questions à certains Burgerlovers pour améliorer notre formule. Nous en profitons pour remercier ceux qui ont répondu, c’est précieux !

Les partenaires

 

Nous avons échangé durant toute l’année avec eux pour organiser des relais de communication, d’événements et d’annonces de nouvelles recettes. Aussi, des petits soucis inévitables sont survenus et nous avons toujours réglé cela le plus rapidement possible. Cependant, nous savons qu’en Suisse, les gens ne se plaignent pas forcément ouvertement. Dès lors, que ce soit au sujet d’un partenaire ou pour un burgerlover, sachez que nous sommes toujours là pour arranger les choses si cela est possible ! Dans tous les cas, cela nous a fait chaud au cœur de voir que seul un partenaire a décidé de ne pas apparaitre dans l’édition 2017. Apparemment, vu que nous n’avons pas de plaintes et que les partenaires restent fidèles, c’est que nous faisons bien notre job … Ou que vous, les burgerlovers, vous comportez bien avec eux.

 

Les burgerlovers

 

Malgré le nombre impressionnant de Burgerlovers qui suivent le projet et/ou qui sont détenteurs du Burgerpass 2016, nous avons répondu à toutes vos questions le plus rapidement possible. Certaines nous ont amusés, comme par exemple l’annonce de la perte du Burgerpass. Certains l’avaient passé à la machine à laver, d’autres l’avaient perdu en soirée (dans quel état d’ailleurs ? 😊) et une l’avait oubliée en vacances à Rio de Janeiro – amis brésiliens, si vous nous lisez, nos partenaires vous attendent de pieds ferme ! Vous avez été plusieurs dizaines à nous faire part de vos critiques et remarques constructives qui nous ont aidés à améliorer le tout ou planifier une future amélioration. Enfin, vous avez été indulgents dans la toute grande majorité des cas puisque vous savez que c’est un jeune projet qui évolue. Les petits couacs ont donc été largement compensés par les avantages de faire partie de la communauté. Merci !

 

Le format du Burgerpass

 

Lorsque nous vous avons demandé votre avis sur le format du Burgerpass, beaucoup nous ont dit qu’ils l’adorent. Cependant, certains étaient très abimés après plusieurs utilisations. Nous nous sommes rendus compte de cela lorsqu’en décembre 2016, Johan a mangé avec un Burgerlover prénommé Johan (Véridique, ce n’est pas un dédoublement de personnalité ou un ego surdimensionné) et qu’il nous a donné en souvenir un Burgerpass 2016 complétement utilisé – et bien amoché. Cependant, nous n’avions pas de solutions différentes à ce moment-là et nous avons décidé de conserver ce format pour 2017.

 

La vente de l’édition 2017

 

Puisque nous étions toujours liés au site d’enchères inversées à ce moment-là, nous avons à nouveau organisé la vente en décembre via cette plateforme. Malheureusement, cette fois, c’est le serveur qui n’a pas tenu. Nous savions que vous seriez nombreux mais pas à ce point-là ! Le serveur a lâché … Heureusement, en quelques minutes, le tout a été relancé. Au final, tout est rentré dans l’ordre et vous avez pu recevoir vos Burgerpass 2017 à temps.

Vu que nous ne voulons pas vous demander de venir moins nombreux – c’est la classe de vous voir autant connectés en même temps soit dit en passant – nous avons pris des mesures pour l’édition 2018 pour éviter un problème lors de la vente.

 

 

 

Chapitre 18 : L’édition 2017 du Burgerpass

 

Nous voici arrivés au terme du récit de la première édition du Burgerpass et il est temps de préparer l’édition du Burgerpass 2017.

 

Résumé flash

Plusieurs événements sont survenus durant l’année 2016 et nous avons accueilli des guests de marque au travers de la formule éphémère (les cases grises en bas du Burgerpass). L’équipe a perdu certains de ses membres en début d’année 2016 puisque le projet ne peut pas faire vivre tout une équipe. Néanmoins, nous avons continué à tenir nos engagements en créant de la visibilité autour de nos partenaires et en répondant à vos questions, bande de communauté géniale ! Nous avons aussi posé des questions à certains Burgerlovers pour améliorer notre formule. Nous en profitons pour remercier ceux qui ont répondu, c’est précieux !

Les partenaires de l’édition 2017

 

L’édition du Burgerpass 2017 a accueilli  quatre nouveaux partenaires fixes et six partenaires éphémères. Dix partenaires en plus que l’année précédente, c’est bon signe pour vous, le projet continuera en 2018 – mais vous le saviez déjà !

En janvier 2017, nous nous sommes détachés de la plateforme d’enchères inversées pour poursuivre le projet de façon indépendante.

Février 2017, nous étions devenus indépendants de toute structure et il a été temps d’avancer sur le projet. Un nouveau site internet est arrivé en mars 2017 et notre page instagram a été relancée – bon comme les diesels, on prend notre temps, mais ça va venir !

 

L’attaque Facebook

 

Alors que nous prenions gentiment notre vitesse de croisière pour le développement de la communauté du Burgerpass, un malheureux événement est survenu. Alors que Johan était en vacances fédérales auprès de sa fanfare militaire, il se réveilla un lundi matin avec 14 avis de 1 étoile sur 5 sur Facebook. Puisque notre page Facebook est notre moyen principal de communiquer avec vous actuellement – attends que le diesel Instagram se mette en marche – le fait d’avoir une note de 2.7 à la place du 4.9 était un sale coup pour nous. Ni une, ni deux, nous avons posté la mésaventure et là vous êtes intervenus. Des magicien(ne)s c’te communauté ! La note est progressivement remontée à sa valeur initiale alors même que nous vous avions demandé un avis sincère, c’est la grande classe ! Presque de quoi oublier cette mésaventure et le fait d’être en caserne à gérer cette mini crise.

Enfin, cette histoire a fini par attirer l’attention d’un journaliste du 24Heures qui a relaté la mésaventure : https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/faux-profils-facebook-cauchemar-restaurateurs/story/25953595  Alors que les intentions de départ de ceux, celui ou celle(s) qui ont commandité cette bassesse apparemment repandue dans le monde la restauration (cf. l’article du 24Heures), nous avons au final pu souder encore mieux les liens au sein de la communauté.

 

L’arrivée de Jérémi

 

C’est en mai 2017 qu’un ami d’enfance a rejoint l’équipe dans l’aventure du Burgerpass. Et…

… En fait, l’article de demain sera consacré à son arrivée, nous vous laissons patienter 24 heures.

 

 

BurgerTop